Umineko no Naku Koro ni

Les séries commençant par U, V, W, X, Y ou Z.
Répondre
Avatar du membre
Kaengel
F1 F1 F1 F1 F1 F1 F1
Messages : 3081
Enregistré le : 27 févr. 2010, 15:10
Portugal

Umineko no Naku Koro ni

Message par Kaengel » 03 juil. 2011, 14:21

Umineko no Naku Koro ni

Image


Archipel d'Izu, île de Rokkenjima, 1986. La famille Ushiromiya se réunit pour décider qui prendra la tête de la famille et, surtout, qui héritera d'une immense fortune lorsque le leader actuel, Kinzo Ushiromiya, décèdera. Huit membres de la famille arrivent par bateau afin de rejoindre sur l'île trois autres membres de la famille, ainsi que cinq servants, pour un total de dix-huit personnes. Tout le monde se retrouve bloqué sur l'île de Rokkenjima pour cause de forte tempête maritime. Néanmoins, il se trouve que Kinzo pratique plusieurs sortes de rituels liés à l'occultisme. Son souhait, avant de mourir, est de revoir une dernière fois Béatrice, la « sorcière dorée » (Golden Witch). Battler Ushiromiya, dix-huit ans, va alors découvrir les conditions d'appel de Béatrice sur une stèle érigée devant le portrait de cette dernière. Se trouvant être peu réjouissante pour les habitants de l'île, une série de meurtres à huis clos va alors frapper toute la famille Ushiromiya…


Tout d'abord, je dois dire que je déconseille cet anime aux âmes sensibles. Il va y avoir des morts, et surtout des morts pas propres. Si vous ne vous sentez pas de voir des visage complètement défigurés post-mortem ou des cadavres éventrés dans lesquels on place des douces sucreries, passez rapidement votre chemin. Sinon, bienvenue au paradis !

Si vous avez regardé Hinamizawa Higurashi no Naku Koro ni, c'est un plus. Car la dernière réponse d'Hinamizawa a été subtilement glissé dans Umineko, on y découvre la vérité sur Rika Furude e Miyo Takano, et c'est toujours sympathique pour les fans de la licence.

Mais parlons un peu d'Umineko. Nous avons ici un anime d'enquête et d'horreur essentiellement. Comme pour Hinamizawa, nous avons un monde qui recommence sans cesse à la même date, avec toujours des morts orchestrés par la sorcière Beatrice.

Notre héros Battler est la pour résoudre les mystères tout en prouvant que la magie n'existe pas, que les morts sont faits par des moyens humains, afin de renier l'existence de Beatrice. Ce qui fait que la réflexion au niveau de l'enquête de Battler est souvent assez poussé. On doit resté un minimum concentré pour pouvoir le suivre. Chose assez aisée dans la mesure ou l'anime est plaisant.

Les personnages sont pour la plupart très réussi, Maria, Beatrice, Shanon, Kanon, Battler lui même, Ange. Ce sont vraiment des personnalités marquantes que l'on oubliera pas facilement, que ce soit par leur actions au sein de la demeure durant les séries de meurtres ou par la vie qu'ils ont menés. A chaque arc nous en découvrons un peu plus sur chacun d'eux, et à chaque fois cela nous fait plus mal de les voir se faire tuer l'un après l'autre.

L'affrontement permanent entre Beatrice et Battler pour faire éclater sa propre vérité est passionnant. La sorcière utilise de ruses bien pensées pour piéger son vis à vis qui fait preuve d'une remarquable présence d'esprit pour les déjouer les unes après les autres.

Niveau graphique, c'est très très beau. On regrettera parfois le flou qui existe sur les images quand c'est vraiment trop dégueulasses. Je trouve cela dommage, car autant parfois ils ne cachent rien, autant sur d'autres scènes on aimerait bien voir les morceaux de cervelles éparpillés partout, mais on ne peut pas tout avoir.

Les musiques sont bien sympathiques elles aussi. D'ailleurs je vous laisse avec le très bon opening de la série :

[video]http://www.youtube.com/watch?v=MDQvhN54h7s[/video]
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité