Simetierre

Cinema, Bandes-dessinés, Littérature
Répondre
Avatar du membre
Kravius
No idole, No life
Messages : 163
Enregistré le : 13 juin 2014, 22:58
Zodiac : Scorpio

Simetierre

Message par Kravius » 14 juin 2014, 16:20

Image

SIMETIERRE
Titre original: Pet Sematary
Année: 1983
Genre : Fantastique / Horreur / Drame


Les Creed: petite famille américaine moyenne composée du père, Louis, médecin traitant, sa femme, la douce Rachel, Ellie et Gage, leurs deux enfants et le chat Chruch.
L'histoire débute lorsque les Creed décident de quitter Chicago pour s'installer à Ludlow, bourgade du Maine. Leur nouveau voisin, le vieux Jud Grandall, leur fait visiter les lieux dont un cimetière pour animaux. Mais au delà, au fond des bois, se cache un autre cimetierre, les terres sacrées indiennes interdites, qui d'après la légende, regorgeraient de magie noire.
Lors du premier jour de travail de Louis, un jeune étudiant meurt accidentellement. Le jeune homme apparaît ensuite dans les rêves du médecin, l'emmène dans la forêt et le met en garde contre d'éventuelles forces obscures.
Les jours défilent et le malheur s'enchaîne, Church se fait écraser par un camion, est enterré dans le "cimetière" et revient le lendemain vivant, mais changé.
Commence alors une psychose morbide qui mènera les Creed jusqu'aux portes du Mal...

Image
Adaptation cinématographique de Simetierre, par Mary Lambert en 1989.


J'ai été scotchée par ce bouquin, vraiment. C'est d'ailleurs le premier roman de King que je lisais et Simetierre reste encore à l'heure actuelle mon livre préféré de cet auteur.
Ce n'est pas qu'un simple livre traitant de morts-vivants. Il s'agit surtout d'une quête psychologique du héro, un combat du mal contre le mal, un état de folie destructeur lié au refus de la mort.
Si on creuse un peu plus, on assiste, comme nombre de romans de King, à une remise en cause de l'écrivain lui-même. Une complète exorcisation très personnelle sur des thèmes spirituels et/ou moraux les plus extrêmes possibles qui amène le lecteur à réfléchir sur sa proche approche , sa propre réflexion sur le sujet donné.
Une telle mise à nue m'a fait ressentir un lien profond , mélange d'admiration et d'empathie bouleversante envers King. Parce qu'au final nous sommes tous identiques face aux mystères de la Vie, de ses joies et de ses horreurs.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité