[Fanfic] Chao No Sekai - Terminée.

Vous vous sentez l'âme écrivain, celle d'un dessinateur? Vous voulez partager une image ou un récit? C'est ici que ça se passe !
Répondre
Avatar du membre
Kaengel
F1 F1 F1 F1 F1 F1 F1
Messages : 3081
Enregistré le : 27 févr. 2010, 15:10
Portugal

[Fanfic] Chao No Sekai - Terminée.

Message par Kaengel » 07 mars 2010, 14:54

Je vous avez dit que j'allais créer une fanfic sur Negima. Bah comme il neige et que du coup on m'emmerde pas pour le déménagement, je profite de mes derniers temps libres avec internet pour vous proposer au moins l'introduction de cette fanfiction.
( Je tenterais de vous sortir le premier chapitre avant la coupure internet, mais ca ne me semble difficile )

J'espère que cette fiction vous plaira. Le début de l'histoire se situe 22 ans dans l'avenir de nos héros, mais de nombreux flashbacks reprendront ce qui leur va leur arriver.
Bonne lecture du prologue :D

-------------------------------------------------------------------------------------------------
Chapitre 0 : Prologue.


- Last tale my magic skill magister !

Elle essayait de nouveau d’utiliser la magie. Elle voulait montrer à son père qui assistait à son entrainement qu’elle deviendrait assez forte pour les aider à protéger leur monde du cosmo entelecheia.

L’homme aux cheveux rougeoyant venait de poser le livre qu’il emportait partout avec lui et l’observait avec attention, dans les ruines de l’association de magie du Kansai, qui leur servait de lieu de vie et de base.

- Evacatio spirutualis de novem salamandris lanciferis : Invocations de l’esprit du feu, 9 salamandres armées de lance !

Elle ne voulait pas rater son sort encore une fois. Son maître en magie était également présent, et elle n’avait pas trouvé de solution quand au problème de son élève avec la magie depuis ce moment.

Alors que les salamandres de flammes apparaissaient tout autour d’elle, la jeune adolescente de douze ans se plia de douleur avant de tomber à genoux sur le sol. Des runes blanches apparurent sur son corps augmentant son pouvoir magique d’une telle manière qu’elle ne pouvait plus le maitriser. Une aura noire commençait à se dégager d’elle…

Elle retenait son pouvoir autant qu’elle le pouvait, mais tout échappa à son contrôle. Ses salamandres enflammées augmentèrent en taille et frappèrent au hasard tout autour d’elle en une série d’explosion. Elle commençait à ressentir la peur de ne pas pouvoir revenir quand des griffes noires se matérialisèrent sur ses mains.

- Negi ! Fais vite ! Hurla Yuna Akashi en s’élevant dans les airs afin de se mettre hors de portée des attaques incontrôlables de son élève. La magicienne pouvait contenir la fille de son ancien professeur lorsqu’elle était dans cet état, mais jamais sans la blesser…

En un instant, Negi Springfield disparu de l’endroit ou il s’était assis afin de se retrouver à quelques centimètres de son enfant. Des runes identiques à celle de sa fille apparurent sur son corps avant de la serrer dans ses bras alors que les salamandres de flammes continuaient d’apparaitre tout autour d’elle.

- Chao, regarde-moi, dit le père en posant le regard dans les yeux de sa fille qui étaient parfaitement identiques aux siens.

La douleur dans le corps de Chao Springfield diminua en même temps que son pouvoir magique revenait à la normale. L’incantation qui déréglait complètement sa magie était en quelques sortes absorbées par son père qui en avait une maitrise quasi-parfaite. L’aura noire disparue, les runes se dissipèrent. Les mains de la jeune fille était redevenue normales.

Jugeant que la situation était revenue sous contrôle, Yuna annula son sort de lévitation afin de se poser aux cotés des deux détenteurs de la plus terrible de toutes les magies. Une magie crée par feu le maître de Negi, Evangeline McDowel : La Magia Erebia, la magie des ténèbres.

- Tu te sens bien Chao ? Questionna la femme inquiète de l’état de son élève, qui par plusieurs fois s’est retrouvée dans un triste état à cause de son acharnement à devenir plus forte. Tu veux que j’appelle Konoka ?

Chao reprenait peu à peu le contrôle d’elle-même. Son père était intervenu juste à temps avant que la magia erebia ne la corrompe vraiment. Son corps n’était pas blessé, mais sa confiance en elle en avait encore pris un sacré coup…

- Non maître, je me sens bien. Répondit la jeune fille avant de se tourner vers le fils du Thousand master. Je suis désolée, Papa. J’ai encore échoué, mais tu verras, je vais m’entrainer et j’arriverais à reprendre le contrôle de ma magie ! Je deviendrais assez forte pour me battre avec vous tous !

Negi comprenait parfaitement quelles étaient les sentiments de sa fille. Lui-même à son âge aurait fait n’importe quoi pour devenir plus fort. Elle voulait protéger les gens qui la voyaient grandir.

L’élève d’Evangeline voyait à quel point sa fille s’en voulait à chaque fois qu’elle regardait Setsuna. Il regrettait parfois que son enfant hérite de son obstination, qui l’avait conduite à ouvrir le parchemin permettant d’apprendre à utiliser de la magie noire.

Le fils du Thousand master l’avait conservé en souvenir de son maître, mais il s’en voulait amèrement de ne l’avoir pas mieux dissimulé des mains sa descendante. Sans la présence de Konoka, Chao n’aurait jamais survécu à cette épreuve aussi usante physiquement que mentalement…

- Chao, commença Negi avec sérieux. Tant que Satomi n’aura pas achevé le sceau, je t’interdis d’utiliser la magie. Je veux que tu prennes conscience que la Magia Erebia est bien trop dangereuse pour toi. Cette magie a failli te corrompre à plusieurs reprises, et je sais parfaitement ce que l’on ressent lorsque son corps se transforme en bête démoniaque.

- Mais Papa, je veux juste vous protéger tous ! Tenta d’argumenter Chao. Pour me battre avec vous, il me faut du pouvoir !

- La Magia Erebia n’est pas une solution ! Gronda alors Negi en ramassant le livre qu’il avait posé pour secourir sa fille. Tu as d’autres atouts. Tu es déjà forte. Ta mère t’a appris à te battre. Tu es très intelligente, et l’aide que tu apportes à Satomi nous sauvera peut-être tous. Tu n’es pas obligée de te servir de la magie pour nous protéger.

Son père lui avait déjà servi ce genre de sermon. Chao était consciente que ce qu’il disait était vrai. Mais en voyant son père s’entrainer avec Kotaro, il dégageait une puissance magique qui faisait de lui un grand atout lors des batailles. Il protégeait tout leur groupe avec son pouvoir.

Chao souhaitait plus que tout lui ressembler. Si elle s’était décidée à apprendre l’art du combat avec sa mère, c’était seulement parce qu’elle avait appris que son père en avait fait de même à son âge. Elle travaillait dur pour se rapprocher de son génie, et pour posséder le même pouvoir que lui, elle s’était emparée du parchemin de la Magia Erebia.

Elle ne pensait pas que cette épreuve serait aussi dure. Elle avait fait la rencontre dans un monde fantasmagorique d’Evangeline, l’auteure du parchemin. Elle s’était battue avec elle. Elle n’avait jamais réussi à absorber la magie des ténèbres en gardant le contrôle.

Lorsqu’elle s’était réveillée ce jour-là, elle avait appris qu’elle était restée inconsciente pendant trois jours. Alors que la plupart des gens présents autour du lit semblaient soulager de son retour, et que Lin s'était jeté dans ses bras pour la serrer, pour la première fois de sa vie sa mère lui avait mis une claque dans le visage avant de fondre en larmes.

- Chao, écoute-moi bien, repris alors Negi. La magie des ténèbres n’est pas la bonne voie pour protéger les personnes auxquelles on tient. Si j’avais choisi la voie de la lumière, ce jour-là elles ne seraient pas mortes...

Negi posa les yeux sur ce livre qu’il transportait partout avec lui, alors que toutes ses pages étaient blanches. Chao se souvenait de l’histoire que son père lui avait racontée et qui remontait à 22 ans en arrière après qu’elle se soit réveillée en ne réussissant qu’en partie l’épreuve la Magia Erebia. Chao regarda à son tour la couverture du livre en s’attardant sur son titre : Diarum Ejus.


-------------------------------------------------------------------

Voila pour ce prologue.
De nombreuses questions soulevées donc ! Déjà pourquoi Chao n'est pas 100 ans dans le futur ? parce que c'est moi qui décide, et que j'aime cette théorie.
Qui est ce Lin ? Vous verrez plus tard.
Pourquoi Chao s'en veut quand elle regarde Setsuna ? Vous le saurez plus tard aussi ?
D'ou est-ce que Yuna est magicienne ? Vous le verrez prochain chapitre. D'ailleurs une discussion avec Nerothos m'a conforté dans cette idée.
Qui est sa mère : Bon, facile à deviner.

Qu'est-ce qui s'est passé 22 ans auparavant ??? Olaaa, c'est le prochain chapitre ca !

A venir, Chapitre 1 : La pire des journées.

( J'ai en général jamais le titre de mes chapitres en avance, mais comme la je l'ai je vous le met, ca fait style :D )
Modifié en dernier par Kaengel le 18 mars 2010, 22:45, modifié 2 fois.
Image

Nerothos
Site Admin
Messages : 2080
Enregistré le : 27 févr. 2010, 14:26
Gender :
Zodiac : Capricorn
Contact :
France

Re: Le monde de Chao Linshen.

Message par Nerothos » 07 mars 2010, 15:26

Un bon début qui va sans doute faire une bonne fanfic. J'ai déjà compris ce qui s'était passé il y a 22 ans. Negi à été submerger par son pouvoir comme dans les chapitres actuels et il n'a pas pu sauver les filles après le bal ni même réussi à trouver son père. De ce côté ca se rapproche sans doute de ce que nous pensons et ce que doit penser Ken Akamatsu. J'attends la suite car tout ce qui touche à Negima m'attire mais j'espère que ca sera plutôt bien tourné.

Avatar du membre
Kaengel
F1 F1 F1 F1 F1 F1 F1
Messages : 3081
Enregistré le : 27 févr. 2010, 15:10
Portugal

Re: Le monde de Chao Linshen.

Message par Kaengel » 07 mars 2010, 17:10

j'espère que je vais pas trop me planter avez cette fanfic, ca me ferait chier :D

A priori ce sera pas hyper joyeux dans les scènes à venir ( En même temps vu le titre du prochain chapitre ), et j'ai pas des masses l'habitude d'écrire ce genre de choses, donc je verrai ce que j'arrive à faire.

La vous vous doutez que le prochain chap c'est le flashback. Cette fic sera à priori composée de 7 ou 8 flashbacks avant "l'arc final". J'espère que ce sera pas trop chiant d'évoluer en grande partie dans le passé de l'Ala alba.
Image

Nerothos
Site Admin
Messages : 2080
Enregistré le : 27 févr. 2010, 14:26
Gender :
Zodiac : Capricorn
Contact :
France

Re: Le monde de Chao Linshen.

Message par Nerothos » 07 mars 2010, 17:31

Bah le truc c'est que tu va te confronter à l'histoire qui se passe en ce moment et prendre les spéculations concernant la suite. Ce qui fait qu'avec l'histoire qui va continuer ta fic va paraitre de plus en plus FAN fic car on aura l'histoire "réelle" après.

Avatar du membre
Kaengel
F1 F1 F1 F1 F1 F1 F1
Messages : 3081
Enregistré le : 27 févr. 2010, 15:10
Portugal

Re: Le monde de Chao Linshen.

Message par Kaengel » 07 mars 2010, 19:18

Pour ce qui concerne le scénario, il ne changera pas. Peu importe ce qui se passe dans le manga, des révélations qu'on aura, notament sur le mundus magicus qui rendront certainement mon histoire impossible, je ne vais pas changer d'idée en cours de route.

J'ai mes grandes lignes à suivre. Des modifications sont possibles mais elles seront mineures.
Image

Avatar du membre
Kaengel
F1 F1 F1 F1 F1 F1 F1
Messages : 3081
Enregistré le : 27 févr. 2010, 15:10
Portugal

Re: Le monde de Chao Linshen.

Message par Kaengel » 09 mars 2010, 22:08

Alors finalement, quand j'ai écrit ce chapitre un, je me disais, oui je vais mettre tous le FB dedans.

Finalement quand j'en suis arrivé à la fin de la première partie je me suis dit : " Oulah, ca va suffire quand même, je ferais le reste en suite, c'est déjà deux fois plus long que le prologue"


Donc, ce qui suit est la première partie du chapitre 1. J'écrirais la suite quand j'aurais le temps toussa. Bonne lecture :


Chapitre 1 : La pire des journées :

Première partie.


D’après ce que lui avait raconté son père, Chao savait que le triste destin de l’Ala alba avait débuté lors de cette fameuse soirée 22 ans auparavant, lors du Bal suivant la fin des combats de gladiateurs à Ostia…


Le Great-Paru-Sama se trouvait dans une situation peu enviable. Haruna se démenait à piloter son vaisseau entre les sortes de tentacules ténébreuses géantes qu’un monstre tout doit sorti d’un mauvais film catastrophe lançait dans tous les sens.

La soirée avait complètement dégénérée. Tout le monde était à présent en train de fuir les ennemis invoqués par le groupe de Fate Averuncus. En plus de la créature géante, les armées du monde magique avaient affaire a de véritables régiments de démons, capables de faire disparaitre littéralement ceux qui entraient en contact avec leurs armes.

Paru savait que Negi n’était plus en état de se battre. D’après ce qu’elle avait pu comprendre de la situation par l’intermédiaire de Kazumi, la Magia Erebea qui avait jusqu’à présent fourni une puissance incroyable se retournait contre lui et tentait de le transformer en démon. Il fallait à tout prix se sortir de ce guêpier.

Haruna eut un instant de frayeur en voyant l’un des tentacules tenter de se saisir de son vaisseau, comme cela avait pu être le cas pour le vaisseau de la princesse d’Hellas. Heureusement pour elles, Sayo armée de sa mitrailleuse de Sagitta Magica avait concentré ses tirs sur l’appendice noir.

Paru se sentait désolée pour la princesse Théodara de ne rien pouvoir faire pour l’aider, mais elle ne pouvait en aucun cas affronter ce monstre en l’état actuel des choses. Le Great-Paru-Sama piqua en direction du sol là ou tous les membres de l’Ala alba devait à présent se trouvait afin d’amorcer leur retraite.

Yuna courrait aussi vite qu’elle le pouvait. Elle précédait de peu Makie qui était la moins rapide du groupe. Ses années de pratiques de gymnastique lui avait donné un corps élégant au regard, mais son endurance pour la course à pied en avait été réduite.

Les jeunes filles traversaient les couloirs à toute vitesse. Elles pouvaient apercevoir la sortie donnant sur un parc où la plus grosse sortie du groupe les attendait. Le Great-Paru-Sama venait de se poser et on commençait à embarquer.

Yuna eût alors un moment de stupeur en voyant l’immense bête noire qui semblait s’être décidé à les anéantir. Comment ils pourraient s’en sortir face à un démon qui faisait plusieurs dizaines de fois la taille des plus grands vaisseaux des empires du monde magique ?

Une des tentacules noirs fondit vers le sol. La basketteuse pu alors voir Setsuna bondir sur le haut de leur vaisseau en tenant la carte du pactio qu’elle avait scellé avec Konoka au début de la journée.

- Adeat : Kakemikazuchi ! S’écria la combattante de l’école shinmei alors qu’une épée magique apparut dans sa main.

Yuna ne pensait pas un instant que Setsuna était capable de trancher une chose aussi immense. Elle la savait immensément plus forte qu’elle, qui s’avérait bien inutile dans ce genre de situation. Mais elle avait pu établir les limites de sa puissance, et cette chose était bien au delà des capacités de son amie.

- Ojou-sama ! Appela alors Setsuna en jetant un bref regard à Konoka avant de se mettre en position d’attaque.

- Hmmmmm …. La jeune guérisseuse avait fermé les yeux et semblait être entrée dans une phase de concentration intense, montrant un visage qu’on n’avait pas l’habitude de voir chez elle.

- Incroyable… S’exclama Makie arrivée au niveau de Yuna.

En effet, la jeune fille avait des raisons de s’ébahir. L’épée que Setsuna tenait avait doublé en taille, puis triplée. Elle était bien plus grande que la personne qui la maniait, mais cela ne semblait avoir aucune importance quand elle fendit l’air à une vitesse surhumaine.

- Zanganken ! Hurla Setsuna qui trancha net le tentacule géant qui manqua de peu de s’abattre sur leurs amis.

- Dépêchez-vous de grimper ~ aru ! Tonna Ku-Fei qui s’occupait de porter son professeur au borde de l’évanouissement dans le vaisseau.

- Makie on y va ! Cria Yuna à son amie avant de reprendre sa course.

L’adolescente n’avait parcouru que quelques mètres quand un immense fracas se fit entendre derrière elle. Lorsqu’elle se retourna, il ne restait pratiquement rien du couloir dans laquelle elle se trouvait quelque seconde avant. Un tentacule plus fin que les précédents avait fouetter l’édifice.

Les membres de l’Ala alba ne s’occupant pas de la protection du vaisseau se portèrent immédiatement à ses cotés pour savoir si tout allait bien. Mais cela n’allait pas. Makie était hors de vue.

- MAKIEEE !!! Hurla de toute ses forces Yuna en se dirigeant dans les décombres accompagnées de Kaede et Kotaro qui commencèrent eux aussi à déblayer complètement paniqués alors que les cris d’horreurs de certaines des filles du groupes se faisaient déjà entendre. Konoka elle aussi se précipitait sur place espérant pouvoir sauver la gymnaste aux cheveux roses.

Yuna soulevait les rochers qui se trouvaient face à elle sans se soucier de ce qui se passait autour d’elle à présent. Le monstre pouvait relancer une attaque qu’elle ne s’en soucierait guère, pas plus que ses mains qui furent rapidement ensanglantés par certains débris trop lourd pour elle qu’elle se forçait à sortir de son passage.

La jeune Akashi aperçut alors à quelques mètres un lambeau de tissus qui n’était pas sans rappeler la robe que portait Makie. Elle s’élança surplace à toute vitesse en criant le nom de son amie en espérant que celle-ci lui réponde.

C’est ainsi que Yuna découvrit le corps sans vie de Makie Sasaki. Elle se laissa tomber par terre et pris ce qui restait de son amie dans ses bras. Elle qui avait été si belle il y a encore quelques instants. Ce corps qui pouvait faire des prouesses quand il s’agissait de danse était à présent complètement désarticulé… Plus jamais elle ne pourrait réaliser son numéro avec son ruban en défendant les couleurs de l’école de Mahora.

- Mon dieu… murmura alors Konoka en arrivant sur place avant de s’effondrer en larme sur le sol. Kotaro se maudissait de n’avoir rien pu faire pour sauver la jeune fille. Il avait complètement échoué dans son rôle de protecteur. Après avoir vu les amis qu’ils s’étaient fait dans ce monde disparaitre, c’était aux tours des 3-A de perdre un de leur camarade de classe.

Kaede posa une main sur l’épaule de Kotaro. La ninja était elle aussi accablée par le chagrin, mais avait pu garder son sang froid dans cette situation périlleuse. En effet, l’immense monstre qui était coupable de la mort de leur ami avait décidé de réitérer son assaut en constatant la réussite du précédent.

La ninja attrapa Konoka et la porta au loin malgré les protestations de cette dernière. Kotaro s’apprêtait à faire de même avec Yuna, mais il ne réussit pas à approcher tout de suite cette dernière. L’air qui entourait la jeune Akashi, était brulant.

Yuna n’avait que faire des appels de Kotaro. Elle essayait d’enlever toute la poussière qui recouvrait le visage de son amie. Elle qui avait mis tant de temps à se faire belle afin de recevoir des compliments de Negi… Le maquillage n’était décidément pas son point fort.

Pourquoi était-elle si faible ? Pourquoi elle n’avait pas pu aider Makie ? Ses amis étaient tous extraordinaires, et possédait des pouvoirs surhumains. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était courir. Si elle avait eu du pouvoir, elle n’aurait jamais laissé cela arriver…

La prise de conscience de sa propre incapacité à sauver ceux qui lui était cher fit monter une rage terrible dans le corps de Yuna. C’était comme avec sa mère, elle n’avait pas pu être la pour l’empêcher de disparaitre !

Yuna entendit le monstre qui lui avait pris l’amie qu’elle n’avait jamais quitté dans ce monde pousser un cri alors qu’un de ces immondes tentacules s’élançait de nouveau vers elle.

La jeune Akashi se releva et mit le corps de Makie dans les bras de Kotaro qui semblait avoir du mal à tenir à ses cotés. Jamais Yuna n’avait ressenti une telle colère, jamais elle n’avait jamais autant voulu faire disparaitre quelque chose que maintenant.

Sans réfléchir à ce qu’elle faisait, elle fit face à la bête alors que l’attaque était pratiquement sur elle. Lorsque Yuna poussa un hurlement de rage et de peine, des flammes écarlates apparurent tout autour d’elle. D’une main elle balaya l’air devant elle qui prit littéralement feu. Le tentacule qui allait la frapper de plein fouet fut alors réduit en cendre.

Kotaro s’éloignait des lieux le plus vite possible. Non pas qu’il fuyait, ou qu’il voulait laisser Yuna seule face aux monstres. Mais elle déployait la une magie complètement hors norme. On aurait dit qu’un pouvoir qui n’avait pu être utilisé pendant de nombreuses années arrivait enfin à se déchainer. L’Inugami devait déposer le corps de Makie au vaisseau puis revenir chercher Yuna. Elle était complètement inconsciente de ce qu’elle faisait.

En effet, la conscience de la jeune Akashi n’était plus qu’à demi-éveillée. Alors qu’elle avait laissé son corps exprimer sa colère, elle revoyait des souvenirs d’enfances avec sa mère et son père.

L’adolescente s’était toujours demandé pourquoi les baguettes qu’on lui avait montrées lors de la fête de Mahora lui semblaient si familières. Elle en avait eu une identique… Sa mère et son père lui avait offert lorsqu’elle n’avait que 5 ans.


- Papa ? C’est trop long ! Je ne m’en souviens pas ! Avait alors râlé la petite Yuna devant ses parents quand ces derniers l’avaient amené dehors pour jouer avec sa baguette.

- Répète après moi la formule magique, lui avait alors dis l’homme. Practe bigi nar : Ardescat.- Practe bigi nar : Ardescat. Repris alors la petite fille.

Alors qu’en général les petits magiciens ont toujours besoin d’une dizaine d’essais pour faire apparaitre une étincelle de leur baguette, les parents de Yuna furent surpris de voir une immense flamme sortir de la baguette, si bien qu’elle avait failli mettre le feu à un arbre proche.

- Wow… n’avait alors réussi qu’à déclarer le père.

- C’est génial Yuna ! S’exclama quand à elle la mère en prenant sa fille dans ses bras ! J’étais certaine que tu pourrais devenir une femme très forte !

- Je veux pas devenir forte ! Je veux me marier avec Papa ! Avait répondu la petite fille.

- Pas question, avait protesté sa mère en lui frottant la tête.


Yuna se rappelait de cette scène à présent, alors que maintenant elle avait jeté ses bras vers l’avant, laissant son pouvoir s’exprimer librement alors que la créature qui lui faisait face n’allait pas se laisser abattre par un être aussi minuscule. Mais pourquoi elle ne se rappelait que maintenant qu’elle pouvait utiliser la magie… Elle aurait pu sauver Makie si elle s’en était rappelée, pourquoi…


La jeune Yuna était à présent âgée de 9 ans. On l’avait conduite dans le bureau d’un vieux monsieur avec des oreilles tombantes très bizarre. Mais cette étrangeté ne l’intéressait pas. Elle voulait qu’on lui rende sa mère qui avait disparu sous ses yeux quelques semaines auparavant. Elle savait que son père et l’homme parlait d’elle, mais cela ne l’intéressait pas. Elle tentait de se souvenir de chaque détail du sourire de sa mère.

- Je comprends votre décision professeur Akashi. Je suis moi-même assez d’accord avec ce procédé, je pense que cela est mieux pour elle…

- Merci de m’apporter votre aide, directeur Konoe. Lorsqu’elle… Lorsque sa mère est partie, Yuna a libérer une telle quantité de magie que cela aurait pu être fatal à ceux qui l’entouraient. Elle a libéré son sort le plus puissant qu’elle maitrise inconsciemment, et sans l’Aria qui allait avec…

- Cela ne devrait plus se produire à présent, affirma Konoemon. Nous allons sceller ses pouvoirs, et les souvenirs qui y sont associés. Nous ferons notre possible pour qu’elle conserve le plus de souvenir possible de sa mère, mais certains d’entre eux disparaitront.


- MAKIEEEE !! Cria la Yuna qui faisait face aux monstres qui lancer un nouvelle assaut vers la jeune fille.

Kotaro qui revenait du détourner le regard de la scène. Le ciel avait pris feu. Tout ce qui se trouvait dans le champ de vision de Yuna s’était enflammé telle une explosion.

La puissance magique de la jeune Akashi qui avait été scellé pendant ses six dernières années se déchaina pour consumer chaque parcelle de la créature qui avait osé prendre la vie de Makie.

Malgré l’immense pouvoir qui avait été déchainé, la bête invoquée par le cosmo entelecheia ne péri pas. Peu importe le pouvoir que pouvait possédait la jeune fille, ce n’était pas elle qui allait venir à bout du monstre alors que les croiseurs du Royaume d’Hellas et le dragon sacré du royaume n’avait rien pu faire.

Néanmoins, la créature roussie s’ébranla sous le choc, et frappait ses bras contre son corps pour essayer d’éteindre le brasier qu’il était devenu. Yuna reprenait ses esprits peu à peu. Elle voyait que Kotaro se dirigeait vers elle, sans doute pour l’amener au vaisseau et profiter de ce répit pour décoller.

L’Akashi repéra alors un tentacule enflammé séparé du reste du corps du monstre qui tombait en direction du jeune garou qui n’était plus sur ses gardes. La même scène allait se répéter…

- Ignis Dominus Aegre ! Commença Yuna en récitant sa clé de démarrage magique. Duodecim spiritus ignis coeuntes ; esprit du feu divisés en 12 piliers : Sagitta Magica Series Ignis !

Les douze flèches de flammes se matérialisèrent autour de Yuna pour frapper leur cible. Le tentacule fut repoussé sur plusieurs mètres, évitant à Kotaro de se faire écraser.

Ce dernier venait de comprendre le danger auquel il venait d’échapper. Non seulement il n’était pas capable de protéger les filles de leur groupe, mais en plus elles lui sauvaient la vie à présent.

L’Inugami accéléra vers Yuna en voyant que celle-ci chancelait. Elle avait utilisée tout son pouvoir en une seule fois. Et elle n’était pas habituée à s’en servir. Il la rattrapa avant qu’elle ne tombe sur le sol et se dirigea vers le vaisseau.

Quand il y arriva, ce dernier était en vol stationnaire au dessus du sol, prêt à partir dés qu’ils seraient à bord. Quand Kotaro grimpa à bord du Great-Paru-Sama, les seuls bruits qu’ils pouvaient entendre étaient les pleurs de ses amis.





----------------------------------------------


C'est pas la joie ! Ben ouais. En même temps j'avais prévenu.

Z'avez ca, yuna elle est magicienne ! ( Roh l'autre il en a fait le maitre de Chao dans le chapitre d'avant, on s'en doutait tous ! ) Mouais bon ça va ! Mais que Makie allait crever, ca vous vous y attendiez pas hein !

J'espère que ca vous a plus toussa et que je vous ai pas paumé dans les Fb de Yuna ^^
Modifié en dernier par Kaengel le 10 mars 2010, 21:11, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Senelcar
Messages : 146
Enregistré le : 27 févr. 2010, 16:20

Re: Le monde de Chao Linshen.

Message par Senelcar » 10 mars 2010, 19:09

Cool , une magicienne du feu autre que chao , j'avais adoré ses sorts pdt le combat de la fin du festival :p
Petit détail : il y a une petite faute d'accord que j'ai remarqué :
les armées du monde magique avait affaire a de véritables régiments de démons

il me semble que c'est : avaient :p

Sinon , ca va faire chiez de devoir attendre 1 mois pour avoir la suite , snif

Avatar du membre
Kaengel
F1 F1 F1 F1 F1 F1 F1
Messages : 3081
Enregistré le : 27 févr. 2010, 15:10
Portugal

Re: Le monde de Chao Linshen.

Message par Kaengel » 10 mars 2010, 21:12

J'm'étais dis en plus que j'aller tenter de trouver le temps de rédiger la suite du chapitre 1 avant le départ, mais j'ai pas eu l'occasion de le faire, et je ne pense pas que je le pourrais de toute façon.

Si j'trouve pas un moyen d'avoir internet dans l'autre appart, il faudra bien attendre un mois. Ou alors je tenterais de magouiller un truc dans la seule heure dans ma semaine de cours ou je chope un ordianteur avec internet.
Image

Avatar du membre
Kaengel
F1 F1 F1 F1 F1 F1 F1
Messages : 3081
Enregistré le : 27 févr. 2010, 15:10
Portugal

Re: Chao No Sekai.

Message par Kaengel » 18 mars 2010, 22:50

A peine plus d'une semaine d'attente avant la sortie de la seconde partie du chapitre 1 qui à priori en comptera trois :D

Ce chapitre n'est pas trés long mais est assez concentré niveau texte ce qui fait qu'il dure assez comme cela.
Chapitre de transition, sans action. Je fais dans un style inhabituel pour moi ( En même temps en commençant cette fic je savais que j'y passerais )
J'espère que vous apprécierez tout de même avant l'immense bordel que sera la troisième partie de ce chapitre.

Chapitre 1

Seconde partie :

Il était un terrible échec en tant que professeur. Alors que le Great paru Sama décollait en catastrophe avant que l’immense bête noire qui avait chancelé après l’attaque de Yuna ne décide de laver cet affront, Negi devait à la fois lutter contre la magie des ténèbres et son accablement face à son incapacité à protéger ses élèves.

Lorsque Kotaro avait amené le corps sans vie de Makie à bord de leur vaisseau avant de se ruer à l’extérieur, les cris d’horreurs des membres de l’Ala Alba avaient tourmenté le jeune garçon à tel point qu’il manqua de peu de se transformer en démon.

Ce qui l’avait empêché d’entamer sa métamorphose fut le regard vitreux de Makie qui était dirigé vers lui. Negi avait alors retiré la veste de son costume de soirée afin de recouvrir la jeune fille.

Le fils de Nagi n’avait pas eu le temps de trouver les mots réconfortants pour soulager la tristesse de ses proches. Le ciel s’était illuminé. Une lumière écarlate se déversait dans la pièce par les hublots du vaisseau.

Lorsque les passagers voulurent connaître la cause de ce sort gigantesque qui leur donnait assez de répit pour s’échapper, ils découvrirent avec surprise qu’une seule personne en était à l’origine de la libération de cette extraordinaire puissance : Yuna.

- Le vaisseau de la princesse Théodora a pu se libérer grâce à l’attaque de Yuna ! Lança alors Paru depuis la cabine de pilotage en maintenant son vaisseau à vitesse maximale pour s’éloigner au plus vite de la zone.

- Bien… Commenta Negi qui n’arrivait pas à exprimer de la joie à la nouvelle de la survie de la princesse qui avait pourtant fait énormément pour l’aider lors de la finale du tournoi de gladiateurs.

Le disciple d’Evangeline continuait de se lamenter de son incompétence. Kazumi lui indiqua qu’ils en auraient surement pour plusieurs heures avant d’arriver à l’endroit où la véritable Asuna et Anya étaient retenues. Il devait se remettre des nombreux évènements de la soirée.

Le professeur se retira dans sa cabine. En y entrant il put apercevoir son reflet dans le miroir se trouvant dans la pièce. Le reflet d’une illusion qui lui donnait faussement l’âge de 15 ans. Il pensait qu’il était plus fort avec ce corps qui lui avait permis de se battre avec Rakan, un des héros de ce monde et rival de son père.

Negi n’en pouvait plus de voir ce faux lui. Ce n’était pas avec ce genre de tour qu’il protégerait ses amis. Le jeune homme fouilla dans ses affaires à la recherche du bocal contenant les billes magiques qui lui permettaient de revêtir cette apparence.

Il ouvrit le récipient et avala dans la foulée une des billes qui permettaient d’annuler l’illusion. Le magicien retrouva sa véritable apparence. Celle d’un garçon de 10 ans, non, 11 ans maintenant. Il s’apprêtait à faire le serment de ne plus jamais laisser quelqu’un disparaitre mais il se plia de douleur à cet instant.

Les yeux du Springfield se tintèrent de noir pendant qu’une aura noire se matérialiser autour de son corps. La magie noire le rongeait de plus en plus souvent, et de plus en plus facilement. Le peu de magie qu’avait pu dégager l’annulation d’un sort d’illusion avait eu un tel effet sur son corps.

Negi comprit alors qu’il ne pourrait sans doute pas se battre avant plusieurs semaines. Il lui faudrait avait cela apprendre à contrôler de manière parfaite la Magia Erebea avant que celle-ci ne le ronge complètement. Néanmoins il n’avait pas le temps pour cela. L’Ala Alba avait prévu de livrer sa dernière bataille dans ce monde le lendemain.

Le jeune homme avait choisi la magie noire afin d’obtenir le pouvoir de se battre seul sans impliquer ses compagnons, mais c’est lui qui serait à présent un poids pour ses amis.

Negi enleva ses vêtements trop grands pour enfiler des habits à sa taille. Il n’était encore qu’en pantalon quand il tenta quelques enchainements de Kung-Fu dans sa chambre. Mais sans renforcer son corps avec la magie, il trouvait sa performance plus que pathétique alors que ses prouesses physiques étaient pourtant largement supérieures à celles d’un homme ordinaire.

- Je suis faible… se lamenta Negi. Incapable de battre Kurt Godel. Incapable d’affronter Fate, Incapable de ramener ses amis dans notre monde. Même pas capable de les protéger… acheva-t-il les larmes aux yeux.

- Mais tu fais de ton mieux… rappella une voix qui venait de pénétrer dans la pièce.

- Maitre Ku…

La jeune chinoise à la peau mate avait pris la décision de rejoindre son professeur. Elle le connaissait, elle savait que plus que quiconque Negi serait celui qui aurait les pensées les plus noires. Laisser cet enfant seul était tout sauf une bonne idée.

- Ce n’est pas ta faute, continua Ku-Fei. Tu t’es battu pour nous sans jamais te soucier de ta propre vie. Regarde dans quel état tu t’es mis pour nous protéger.

- Je suis votre professeur, je suis celui qui vous a conduit dans ce monde ! Répliqua Negi. C’est mon devoir de faire en sorte qu’ils ne vous arrivent rien…

- Baka Pink était mon amie ! Répondit l’adolescente alors que des larmes coulaient sur son visage. Je n’aurais jamais du la laisser en arrière alors que l’on était poursuivi. Ce n’est pas ta faute si elle a disparue. Tu ne pouvais même plus te déplacer par toi-même, en tant que ta partenaire j’aurais du veiller sur elle à ta place… Acheva-t-elle en tombant à genou.


Ku-Fei était en train de craquer, comprit Negi. La vision de son élève dans un tel état de détresse, elle qui était d’un naturel si joyeux, l’avait sorti de sa torpeur.

Elle était venue pour le soutenir alors que personne ne l’avait fait pour elle. La vue de la jeune fille dans cet état était insupportable pour le fils du Thousand Master. Il avait l’impression de se faire poignarder par chacune des larmes qui coulaient sur le visage de Ku-Fei.

L’adolescente poussa un cri d’exclamation lorsque Negi la prit dans ses bras. Elle était là pour consoler le garçon dont elle était amoureuse et voila que c’était lui qui la laissait pleurer contre son torse.

Ne trouvant pas les mots pour faire cesser ces pleurs, il embrassa Ku-Fei sur le front tout en lui caressant les cheveux alors que la jeune fille se serra plus fort contre lui…


Le Great-Paru-Sama arriva en vue de la tour où étaient sans doute enfermées les prisonnières de Fate. Malgré les indications pourtant très précises de la région obtenue par Kazumi, il leur avait fallu tout une nuit de voyage pour atteindre leur objectif.

Haruna plaça son vaisseau en vol stationnaire assez loin des lieux afin de ne pas être repéré par une quelconque sentinelle. Elle descendit dans les dortoirs afin de réveiller ses nombreux passagers.

Lorsqu’elle arriva à la cabine de son professeur, elle était accompagnée de Nodoka et Chisame ; inquiètes pour le garçon qu’elles n’avaient plus revu depuis l’embarquement.

- Negi, il est l’heure ! Annonça Paru sans détour en entrant sans frapper comme elle l’avait fait pour toutes les autres cabines.

Les trois adolescentes restèrent bouche-bée devant la scène qu’elles venaient de découvrir. Negi dormait sur son lit. Jusque-là rien de choquant. Par contre, ce qui causa la fuite de Nodoka et l’embrasement des joues des deux visiteuses restantes était le fait de trouver Ku Fei dormant sur Negi les bras autour de son cou, et surtout que tout deux se trouvaient à demi nu, la robe de soirée de la jeune fille ayant visiblement plus que glissé durant la nuit.

- Ce gamin… Gronda Chisame qui allait baffer le jeune homme pour son réveil avant qu’Haruna ne la retienne à l’entrée de la pièce.

- Attends un instant, lui souffla-t-elle. Ce n’est pas comme d’habitude.

Haruna avait déjà assisté à ce genre de scène où Negi se réveillait complètement cramoisi tout en se confondant en excuse. Mais cette fois-ci, elle sentait quelque chose de différent. L’instinct de Paru ne se trompait jamais pour ces choses, il se trouvait dans cette pièce l’odeur de l’amour !

Elles s’écartèrent de l’encadrement de la porte pour observer le réveil des deux jeunes gens sans les déranger. Haruna voulait tout savoir de la nature de cette relation, et une observation des spécimens dans leur milieu naturel était sans doute le meilleur moyen afin d’obtenir de précieuses information.

Negi ouvrit les yeux le premier. Il caressa la tête de la fille pendue à son cou et se rendit compte que sa robe l’avait quitté durant leur sommeil. Il se pencha en avant pour récupérer la couverture du lit qui trainait à hauteur de leur pied afin de la rabattre sur elle.

- MMhh... Negi~aru ♥… gémit Ku-Fei toujours endormie en se serrant un peu plus contre son professeur en pleine manœuvre ce qui ramena son visage à hauteur du sien.

- Bonjour, murmura Negi en remarquant que son maitre de Kung-Fu daignait enfin ouvrir ses grands yeux verts.

- Nî Hao, répondit-elle en souriant.

De l’autre côté du mur, et d’un commun accord muet, Chisame et Haruna s’éloignèrent des chambres et allèrent sur le pont où se trouvait déjà la plus grande partie de leur camarade avant de laisser éclater leur stupéfaction.

- Tu as vu ça ?? Hurla Paru à la face de Chisame qui ne lui en tînt pas rigueur.

- Pas de conclusions hâtives, ce n’est qu’un gamin d’à peine 11 ans…

- Tu veux retourner vérifier si tu n’es pas convaincue ? répliqua la dessinatrice.

- Que se passe-t-il ? Interrogea Kazumi qui sentait qu’il se tramait quelque chose, rapidement rejointe par l’intégralité de l’Ala Alba.

Le groupe retrouva rapidement sa bonne humeur en commérant autour de la relation plus que louche liant Ku-Fei et Negi. Néanmoins, le silence revint immédiatement quand les deux principaux concernés se montrèrent sur le pont du vaisseau. Negi qui allait les encourager pour leur dernière bataille ne comprit pas pourquoi la majorité de ses élèves rougissaient en les regardant.

Ku-Fei passa sa main sur l’épaule du fils de Nagi avant de rejoindre ses amies afin d’écouter ce que leur professeur avait à leur dire.

- Nous vivons notre dernière journée dans le monde magique, commença Negi qui avait retrouvé sa détermination malgré sa faiblesse. Nous avons vécu pendant deux moi ici, c’est le temps qu’il nous aura fallu pour retrouver tout nos amis qui ont été éparpillé à travers les continents. Aujourd’hui nous allons sauver Asuna et Anya qui sont retenues par le cosmo entelecheia, privant ainsi Fate du pouvoir d’effacer ce monde. Nous traversons le portail qu’ils gardent afin de rentrer au Japon/

- Yosh ! Approuva l’ensemble de l’Ala Alba.

- Je n’empêcherai personne de se battre, reprit Negi, ce qui surprit tout le monde. Vous avez le droit de protéger ce monde qui nous a abrités ainsi que les personnes qui nous y ont aidées. J’ai besoin de votre aide pour accomplir nos objectifs. Seul je ne pourrais rien faire. Êtes-vous avec moi ?

- En avant ! Hurlèrent les membres de l’Ala Alba alors qu’Haruna se dirigeait dans la cabine de pilotage pour lancer leur assaut.

------------------------------------------------------------------------

*Se protège derrière une rangée de Crs*

Donc, qu'avais vous pensé de ce chapitre ? Ku-Fei et Negi qui font dodo dans les bras l'un de l'autre, n'est-ce pas mignon tout plein ?

Mais merde, je croyais que ce chapitre était la pire des journées, ca remonte en flèche le moral la... Je vais régler ce problème Gnhihihihihihii :twisted:
Image

Nerothos
Site Admin
Messages : 2080
Enregistré le : 27 févr. 2010, 14:26
Gender :
Zodiac : Capricorn
Contact :
France

Re: Chao No Sekai.

Message par Nerothos » 18 mars 2010, 23:54

Bravo tu viens de casser le lien entre ta fic et la future suite réelle du manga. (C'est plutôt mieux comme ça)
C'est pas mal pour une fic même si la relation entre Negi et Ku-Fei est trop occidentale pour être tiré d'un manga mais comme c'est une fic ca peut passer.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité